L’isolation extérieure installée par GROUP’Enr

GROUP Enr

GROUP’Enr est une société spécialisée dans le domaine des énergies renouvelables. Initialement basée à Bordeaux, elle s’est rapidement développée et est maintenant présente sur tout le territoire français (hors Corse et outre-mer). Elle est un des leaders dans l’installation de systèmes énergétiques et met en place des projets d’amélioration de l’habitat permettant de réaliser des économies et d’être en accord avec l’environnement. Sa vocation est de combiner les énergies renouvelables et le développement durable pour le bien-être de la planète et celui de ses clients mais aussi pour trouver des solutions qui réunissent confort, design et performance.

La société propose de nombreux produits fonctionnants aux énergies renouvelables afin de s’adapter au mieux à la configuration de chaque habitation et au projet de chaque client. Elle met donc à disposition des pompes à chaleur AIR/AIR, des pompes à chaleur AIR/EAU, des ballons d’eau chaude thermodynamique, des batteries de stockage et des panneaux photovoltaïques ainsi que l’isolation des combles et l’isolation extérieure.

Les équipes techniques de l’entreprises sont sélectionnées avec rigueur et se composent de professionnels du milieu. Ces équipes accompagnent les clients dans leur projet de rénovation de leur logement du début à la fin et assure la maintenance corrective et préventive du matériel. La société tient aussi à proposer seulement des systèmes énergétiques performants et de qualité.

Le siège de GROUP’Enr est situé à la Défense à Paris et dispose d’autres points de vente et de conseils dans toute la France : Bordeaux, Pessac et Mérignac. Elle peut également se déplacer pour venir à la rencontre de ses clients.

Evidemment les équipes techniques et commerciales sont disponibles pour fournir tous les renseignements nécessaires pour que le consommateur comprenne bien le projet de rénovation. Avant l’installation, elles réalisent un audit énergétique afin de choisir le bon système d’énergétique et l’installer correctement. Les équipes restent joignable par téléphone et par mail pour toutes questions.

En plus des systèmes de production d’énergie durable, l’entreprise propose aussi l’isolation extérieure. Comment fonctionne cette technique ? et quels sont ses avantages et inconvénients ?

Le fonctionnement de l’isolation extérieure

Hands holding earth and green tree , world environment day concept

L’isolation extérieure permet de perdre moins de chauffage. En effet, des murs mal isolés sont responsables de la perte de 30% de la chaleur d’une habitation. L’isolation extérieur des murs est aussi appelée mur manteau ou ITE (Isolation Thermique par l’Extérieur). Cette installation est plus efficace que l’isolation intérieure des murs et nécessite généralement une épaisseur d’isolant moins grande.

Cette technique est un moyen de lutter contre les pertes de chaleur et donc les pertes d’argent. Elle permet aussi d’entretenir l’habitation et permet également d’isoler la maison contre les nuisances sonores. Les pertes de chaleur sont de plus en plus importantes avec le temps. En effet, plus un logement est ancien, plus les pertes de chaleur sont importantes. Du coup, un projet de rénovation d’une vieille bâtisse permet un retour sur investissement encore plus intéressant. L’isolation des murs assure une baisse du coût des factures énergétiques et de chauffage. Bien entendu, cette rénovation nécessite l’intervention de professionnels.

Avant de lancer un projet d’isolation par l’extérieur, il faut savoir deux choses : les techniques d’isolation utilisent des enduits, des bardages ou des vêtures qui vont embellir l’aspect extérieur de la maison et ce type de travaux nécessite une déclaration préalable ou dans certains cas une demande de permis de construire.

Plusieurs techniques pour isoler par l’extérieur sont disponibles mais, quelle que soit la technique utilisée, il faut savoir que l’isolation des murs par l’extérieur obéit à un principe : la pose d’une enveloppe isolante tout autour du bâti du logement. Cette solution permet d’éliminer les ponts thermiques. Ce sont ces zones qui sont responsables d’une forte déperdition de chaleur, ces zones se situent aux jonctions entre la toiture et les murs, entre les murs et les menuiseries des fenêtres, entre les planchers et les murs et entre les balcons et les murs. L’isolation par l’extérieur permet donc de traiter les ponts thermiques et de limiter les effets de la condensation grâce à la continuité de l’isolant.

Il existe trois techniques principales pour isoler les murs par l’extérieur :

  •         L’isolation par panneaux d’enduits : cette technique consiste à fixer des panneaux isolants aux murs par collage et/ou par vissage, avant de les recouvrir d’un treillis collé et d’un enduit hydraulique de finition (du mortier). Il est aussi possible de poser un enduit mince, en plusieurs couches, sur ce même isolant. Cette méthode est la plus couramment utilisée car elle est la plus économiques et est bien adaptée aux maçonneries en béton et dérivés. Néanmoins, l’isolation par panneaux enduits offre un choix limité d’isolants et les ancrages extérieurs (stores, auvents) sont délicats.
  •         L’isolation protégée par un bardage ou sous ossature : pour cette méthode, des panneaux isolants sont incorporés à des montants fixés aux murs. Cette technique consiste à désolidariser l’isolant et le parement. La première couche est protégée par un film pare-pluie ou un panneau respirant. Enfin, un bardage extérieur est installé à l’aide de tasseaux horizontaux qui permet de ménager une lame d’air entre le bardage et l’isolant. L’inconvénient majeur de cette technique est que les montants en bois créent de nouveaux ponts thermiques, diminuant ainsi l’efficacité énergétique de l’installation. Pour remédier à ce problème, il est conseillé de poser une couche croisée d’isolant venant recouvrir les montants. Par contre le gros avantage de cette méthode est qu’elle est universelle et s’adapte à tout type de façades. Néanmoins, l’aspect extérieur de l’habitation s’en trouve modifié ce qui peut poser problème dans certains cas (villes, lotissements).
  •         L’isolation par vêture : elle se présente sous forme de panneaux prêts à poser contre les murs. Ces vêtures sont constituées de deux éléments : un isolant thermique contrecollé en usine au dos d’une plaque de parement qui forme la peau extérieure de protection et la finition esthétique. Ces panneaux sont juxtaposables par emboîtement et fixés mécaniquement sur la paroi. Cette technique possède de nombreux avantages. Tout d’abord, les panneaux possèdent un aspect esthétique intéressant et permettent de personnaliser la façade. De plus, les vêtures sont résistantes et durables et ne nécessitent qu’un entretien peu coûteux. Cependant, elles sont souvent plus onéreuses qu’une isolation avec bardage.

Avant de débuter ces travaux, il faudra entamer des démarches administratives auprès de la mairie. C’est indispensable car l’isolation par l’extérieur modifie l’apparence de la maison. En fonction du Plan local d’urbanisme (PLU) ou du Plan d’occupation des sols (POS), il faudra déposer soit une déclaration préalable de travaux soit une demande de permis de construire.

Un bilan thermique réalisé par un professionnel, comme GROUP’Enr, est aussi recommandé afin de calculer les déperditions de chaleur et d’identifier les ponts thermiques du logement pour adapter les travaux d’isolation.

Les avantages de l’isolation des murs par l’extérieur

Les avantages de l’isolation extérieure sont nombreux. Premièrement, plus l’habitation est ancienne, plus le retour sur investissement est important et garanti. Il est donc possible de baisser de manière significative le coût des factures énergétiques de chauffage. Cet avantage à aussi un impact sur l’environnement puisque cette technique permet de réduire les déperditions de chaleur inutiles et donc les rejets de gaz à effet de serre.

Deuxièmement, l’isolation des murs permet de diminuer les nuisances sonores, notamment grâce à l’utilisation d’isolant qui permettent de réduire les pertes de chaleur mais également d’isoler du bruit.

De plus, les pare-vapeurs sont une solution permettant d’empêcher le cheminement et la stagnation de l’humidité dans les parois. C’est intéressant pour éviter des problèmes d’allergies et des soucis de moisissures.

Pour finir, l’isolation des murs par l’extérieur sont éligibles à des aides financières de l’Etat. Le CITE (Crédit d’Impôt Transition Énergétique) permet aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées pour des travaux de rénovation énergétique. Il est n’est plus soumis à des conditions de revenus mais est plafonné. L’Eco prêt permet d’obtenir un prêt sans intérêt et sans apport pour la réalisation de travaux de rénovation. Finalement, L’ANAH peut subventionner une partie des travaux d’isolation extérieure. Comme beaucoup d’autres aides, l’obtention est soumise à des conditions de revenus. Le logement concerné doit être achevé depuis plus de 15 ans. Pour des travaux d’isolation, ils peuvent être subventionnés à hauteur de 50% avec un plafond d’ouverture de droit basé à 20 000€. De plus, si les travaux d’isolation par l’extérieur entraînent une économie d’énergie de plus de 25%, il programme « habiter mieux » est alors accepté et une prime de 3000€ est accordée.

Pour résumer, la méthode d’isolation par l’extérieure est très intéressante pour faire des économies sur les factures de chauffage et ainsi limiter son impact négatif sur l’environnement, surtout pour les habitations anciennes. De plus, de nombreuses aides financières avantageuses de l’Etat permettent de financer les travaux. Néanmoins, il faut impérativement contacter des organismes experts en isolation et dans le domaine des énergies renouvelables, comme GROUP’Enr, pour la réalisation de ce type de travaux. Cette société réalisera un bilan thermique afin de déterminer quelles techniques utiliser pour garantir les meilleurs résultats avant d’entamer le projet de rénovation.

Retrouvez nous sur le site du GROUP’Enr ainsi que les réseaux sociaux

 

Publicités